Signez la pétition pour la libération de Marc GARMIRIAN

Le comité de soutien de Marc Garmirian demande sa libération immédiate et sans condition. Le journaliste est incarcéré au Tchad, depuis le 25 octobre, dans l’affaire l’Arche de Zoé.
Reporter pour l’agence Capa, Marc Garmirian réalisait une enquête sur cette association au moment où il a été arrêté. Journaliste professionnel depuis quinze ans, diplômé du Centre de formation des journalistes, en 1992, il n’a aucun lien avec cette ONG.

Le Comité appelle le plus grand nombre à signer la pétition pour la libération de Marc Garmirian sur le site internet du CFJ : http://www.ancienscfj.com/news-art135.html

Il ne nous appartient pas de juger du bien-fondé de l’opération menée par l’Arche de Zoé mais au nom de la liberté et de l’indépendance de la presse, nous estimons que Marc Garmirian ainsi que le photographe Jean-Daniel Guillou du collectif Synchro X, appréhendé dans les mêmes conditions, doivent être relâchés sans délai.

Faites circuler ce communiqué et signez la pétition ! Merci.

Site internet du comité :
http://comitedesoutienamarcgarmirian.unblog.fr/
Messages de soutien : comitesoutiengarmirian@hotmail.fr

Pour la presse, les portes-parole du Comité de soutien :
• Stéphane Bentura : 06 08 76 23 07 – sbentura@capatv.com
• Florent Chevolleau : 06 09 66 37 68 – florentc@noos.fr
• Cécile Daumas : 01 42 76 19 85 – daumas@liberation.fr
• Laurent Drezner : 06 82 87 81 73 – ldrezner@free.fr

 


8 commentaires

  1. British_journo dit :

    Je suis journaliste étranger en France, et je soutiens absolument Marc Garmirian. Pourquoi un journaliste faisant son travail – celui d’informer les autres – devrait-il être incarcéré pour avoir accompagné des malfaisants supposés. Que les membres de l’Arche de Zoé aient fait quelque chose d’illégal ou pas, Marc venait de leur avertir du fait que ce qu’ils faisaient pouvait être vu comme un acte ilégal, comme l’on a vu dans ses images enregistrées la veille de l’arrestation du groupe. Nous, journalistes, nous sommes avec vous. Bon courage.

  2. Marie Bauwens dit :

    Je ne pourrai être des vôtres le 31/10, mais vous assure
    de mon soutien pour demander la libération immédiate de
    Marc Garmirian et Jean-Daniel Guillou.
    Marie Bauwens, journaliste

  3. mauresque dit :

    Bravo pour la mobilisation et vous avez tout mon soutien. J’ai trouvé regrettable et « étrange » la réaction à retardement de la profession sur cette intolérable incarcération.

  4. Florentine dit :

    De tout coeur avec Marc Garmirian, sa famille et le comité de soutien.
    J’en ai plus qu’assez que les reporters deviennent des victimes … que ferions-nous sans eux qui prennent tant de risques ? Qui nous informerait ?

    Florentine V.

  5. Benjamin dit :

    Espérons que Marc Garmirian ne devienne pas l’otage d’une affaire que sa seule faute est d’avoir voulu couvrir en tant que journaliste.
    Espérons aussi que le gouvernement français, peu attaché semble-t-il à la liberté de la presse, saura exiger sa libération immédiate et sans conditions, et d’abord s’assurer que le cas des journalistes, arrêtés sans motif valable, soit traité séparément de celui des membres de l’association.
    Espérons surtout que ce comité de soutien n’aura bientôt plus de raison d’être.

  6. Thierry Hornet dit :

    Il faut que tout le monde se mobilise et fasse circuler l’adresse internet de la pétition (http://www.ancienscfj.com/news-art135.html) pour qu’un maximum de signatures soit recueilli – ce qui ne pourra que motiver davantage notre gouvernement à intervenir.

  7. Der Agopian Sonia dit :

    J’espère que le cauchemar va prendre fin d’ici quelques jours..Il faut une vraie volonté politique de la part des autorités françaises.

  8. BIGA jean bernard dit :

    Marc, il y a quelques années, a commencé son « aventure »
    africaine dans le  » fond du trou  » !!!
    il était en 2eme année de formation JRI au CFJ nous étions en
    phase magazine et Marc avait choisi de réaliser un sujet sur les
    chercheurs d’or du BURKINA-FASO plus exactement du coté de Baflabé
    Marc est parti avec une caméra type HI 8 ( V6000 ) il y est resté une quinzaine de jours
    et à son retour lorsque Jacques DOUAY, directeur des études audiovisuelles de l’époque et son
    équipe dont j’étais, avons découvert ses images nous étions sidéré de découvrir les prémices d’un
    véritable travail d’investigation vraiment pro !!!
    le fond du trou !!! en fait l’explication est simple et incroyable : les chercheurs d’or creusaient un puit d’environs
    une trentaine de mètres dans la terre et la pierre avec une température d’environ 50° et ce, à mains nues pour éventuellement trouver quelques
    microscopiques pépites. Marco, pour donner plus de réalisme à ses images est descendu dans ces puits
    et visiblement largement en dessous du moindre climat de sécurité.
    Marc a laissé une signature, une emprunte rue du Louvre digne des étoiles de Hollywood boulevard
    Marco, je serai a CDG pour t’accueillir avec tes anciens camarades.

    Cordialement.

    Jean-Bernard BIGA
    Directeur commercial

    biga@videocorp.fr

    111, avenue Raspail
    F – 94250 GENTILLY
    TEL : 33 149 08 08 08
    FAX : 33 149 08 92 92

    http://www.videocorp.fr

Répondre

Vous devez etre logué pour commenter.

Drama Noise |
Le rugby et plain d'autre t... |
ASSOCIATION HISTOIRE MILITA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | asiasialarabi
| Rêve Vole Vers Un Nouveau M...
| Les vidéos chocs de l'actu